Les jeunes filles victimes de violences sexuelles

  • img1
  • img2
  • img3
  • img4
  • img5
  • img6
  • img7
  • img8
  • img9

Ce projet veut contribuer à la resocialisation et à la reconstruction psychologique des  jeunes filles enfants-soldats  démobilisées et victimes de violences sexuelles par le biais de la pratique culturelle théâtrale. Les spectacles sont créés à partir des témoignages directs des participants. Le texte est le fruit d’improvisations, retravaillées uniquement dans l’oralité. Les improvisations concernent toujours les problématiques et le vécu des participants.

En 2012, 2013 et 2014, Frédérique Lecomte en association avec le BVES (Bureau pour le volontariat au service de l’enfance et de la santé) et le ReSIC crée un spectacle « La guerre n’est pas un jeu d’enfants » avec 35 jeunes filles enfants-soldats  démobilisées et victimes de violences sexuelles.

Mise en scène : Frédérique Lecomte assistée de Jean-Marie Kabanza Kasongo

Composition et interprétation musicale : Ekoma Isenga

Assistant(e)s logistiques : Prosper Nduwayo, Ewout d’Hoore, Lénaïc Brulé, Alice Swett.

Création à Bukavu, Sud Kivu, République démocratique du Congo